AU PETIT BONHEUR

Au petit bonheur, on prend soin de vos cheveux

Manon Taberly a repris ce salon de coiffure de Vergongheon le 2 septembre.

Comment êtes vous arrivée en Auvergne ?

Je suis originaire du midi mais j’ai beaucoup vécu à Tours. C’est là bas que j’ai passé un CAP et un BP. Ensuite, j’ai travaillé pendant 7 ans comme employée à Tours mais aussi à Agen car mon mari est militaire donc nous changeons de ville régulièrement. Il y a trois ans, nous sommes venus nous installer à Sainte-Florine et j’ai décidé de prendre du temps pour m’occuper de mes enfants. Nous avons été très bien accueillis. J’aime beaucoup l’esprit du petit village, la proximité avec les gens et l’échange. Au bout de trois ans, j’ai décidé de monter ma propre affaire.

Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

Je voulais offrir aux gens la coiffure comme je la ressens. Pour moi, le service ne s’arrête pas à la sortie du salon ! La plupart du temps, les clientes sont très contentes en sortant mais une fois chez elles, elles n’arrivent pas à se coiffer de la même manière. Fu coup, je donne beaucoup de conseils et comme j’ai longtemps exercé dans un institut, je travaille beaucoup sur le bien-être, le ressenti, les massages etc.

Comment faites-vous pour aider vos clients à mieux se coiffer ?

Deux fois par mois, j’organise des ateliers coiffure au cours desquels je donne des astuces et des conseils pour retrouver à la maison le résultat du salon. Les clientes amènent leur propre matériel car ce n’est pas le même que celui du salon. C’est important de travailler avec leur sèche-cheveux ou leur brosse pour trouver des techniques pour bien se coiffer chez soi.

Est-ce que vous organisez d’autres événements pour faire connaître votre salon ?

J’ai créé une page Facebook mais je n’ai pas encore commencé à faire de la publicité. Je comptais surtout sur le bouche à oreille pour commencer et ça a bien fonctionné ! Je prête aussi mes locaux pour d’autres événements comme par exemple les réunions tuperwares ou des journées portes ouvertes pour une marque de vêtements. Les personnes qui organisent ces événements travaillent de manière autonome et moi je m’occupe de mon salon. De leur côté, les clientes peuvent aller voir ce qui se passe une fois qu’elles ont été coiffées.